Vitraux gothiques

Les verrières gothiques sont de deux époques : une première série a été créée dans les années 1220/1230, selon Madame Boulanger.

Ces médaillons ont été créés  juste avant la construction de la cathédrale actuelle. On peut supposer qu’ils se trouvaient dans la cathédrale antérieure, comme semble le prouver l’existence d’un cycle du martyr des saints Vital et Agricol, patrons primitifs de l’église cathédrale..

Nous les retrouvons regroupés dans la verrière de la chapelle Sainte-Anne, et dans la fenêtre de la chapelle Saint-Arthème.

Leur restauration a été très abusive, et il est difficile de distinguer quelles peuvent être les parties originales du XIIIe.

Médaillons XIIIe cathédrale de Clermont, comparaison

Médaillon XIIIe, et médaillons copiés 


plan du chœur de la cathédrale de Clermont

plan du chœur de la cathédrale de Clermont

La majeure partie des verrières a été installée dans la nouvelle cathédrale gothique : ce sont les verrières des chapelles Saint-Georges, Saint-Austremoine, Sainte-Marie-Madeleine, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Bonnet, Sainte-Foy-et Sainte-Marguerite, Sainte-Agathe.

Elles datent de la deuxième moitié du XIIIe siècle. La “Canone”, le manuscrit servant aux chanoines de la cathédrale, donne un plan où apparaît le nom des autels du déambulatoire. Ce nom est aussi celui du saint auquel la verrière est consacrée.

Saint Georges présenté au roi Dacien, et à la reine Alexandra, cathédrale de Clermont

Saint Georges présenté au roi Dacien, et à la reine Alexandra 

 

 

Baptême de Lucius par saint Austremoine, cathédrale de Clermont

Baptême de Lucius par saint Austremoine

 

Marie-Madeleine débarquant à Marseille, cathédrale de Clermont

Marie-Madeleine débarquant à Marseille

Enfant prodigue, cathédrale de Clermont

Enfant prodigue

Saint Bonnet quittant sa charge d'évêque, cathédrale de Clermont

Saint Bonnet quittant sa charge d’évêque

Le martyr de sainte Foy, cathédrale de Clermont, médaillon gothique

Le martyr de sainte Foy

N’hésitez pas à nous contacter :