Glaine-Montaigut

Glaine-Montaigut1
Glaine-Montaigut, plan Craplet

L’église paroissiale était aussi un prieuré dépendant de Saint-Michel de Sauviat, sous le vocable Saint-Jean. La première mention de la paroisse n’est que de 1312….

Les trois nefs datent du XIe, et n’ont que deux travées ; la grande nef est voûtée en berceau, et séparée des collatéraux par des piliers cruciformes. Des fenêtres ont été ouvertes par dessus les demi-berceaux des collatéraux. Le transept, non débordant est aussi du XIe.

Une coupole sur trompe couvre le carré du transept, avec arc-diaphragme, percé d’une baie jumelée du côté de la nef.

Le choeur a été reconstruit au XIIe, le chevet est constitué d’une abside et de deux absidioles. Un grand nombre de chapiteaux vient reproduire les thèmes décoratifs en usage en Auvergne

Dans les thèmes privilégiés pour les chapiteaux, on retrouve les atlantes, les oiseaux, les sirènes, les oiseaux buvant dans une coupe, les singes, les aigles….

Enfin, l’abside est décorée d’une monumentale fresque du XIIe, découverte et restaurée par Yves Morvan dans les années 1992. Elle représente un motif byzantin assez rare en Auvergne : une Deisis, à l’image de la basilique Sainte-Sophie à Constantinople. L’image évoque le Jugement dernier, le Christ étant représenté dans sa Gloire en Pantocrator.

La Vierge et saint Jean-Baptiste entoure le Christ, qu’ils implorent pour le salut de l’humanité. Le Christ, le juge suprême, est assis au centre sur un trône garni de coussins pourpre, il tient le Livre de la main gauche, et bénit de la main droite. A sa droite, la Vierge, debout, vêtue du maphorion, les mains suppliantes. A sa gauche, saint Jean-Baptiste, symbole de l’Ancien et du Nouveau Testament, implorant le Christ.

Deux personnages supplémentaires intercèdent pour le monde : saint Pierre derrière saint Jean-Baptiste, reconnaissable aux clés qu’il tient dans ses mains, et saint Jean l’évangéliste, placé derrière la Vierge, qu’il a accompagnée aux pieds de la croix. On devine la main qu’il porte à son menton, en signe de déploration…