Vierge du Retour

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ; ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge.
(Ps 88, 2)

plan-vierge-retour

Sur l’extrémité orientale des combles se trouvait installée par l’évêque Jacques d’Amboise, début XVIe, une statue de taille humaine représentant une Vierge à l’enfant. Elle était vénérée à l’origine sous le nom de Notre Dame de tous Biens.

La statue de la Vierge surmontait un Arbre de Jessé, branches de plomb d’où émergeaient des bustes de prophètes et de rois. Représentation de la généalogie du Christ, l’Arbre de Jessé est fondé sur la prophétie d’Isaïe : « Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines (Is 11, 1) »,  interprétée dès saint Jérôme comme l’annonce dans l’Ancien Testament de la naissance du Christ par la Vierge. La racine de l’arbre est Jessé, la fleur étant la Vierge Marie et le fruit Jésus, Messie, fils de David.

L’ensemble se trouvait près d’un clocher nommé clocher du Retour, abattu au XVIIIe, qui a donné son nouveau nom à la Vierge.

Fondu en 1793, l’ensemble fut recréé par Viollet-le-Duc, à la suite d’un vœu fait par les habitants de Clermont pendant la guerre de 1870, promettant d’offrir une statue à la Vierge si l’armée prussienne épargnait l’Auvergne. La statue fut installée en 1874.