Architecture

Seigneur, j’aime la beauté de ta maison, et le lieu de Gloire où tu habites (Ps 25, 08)

2011_0820

L’actuelle cathédrale de Clermont est église de style gothique et néogothique.

 

vue géné

Nef et choeur

Sa construction s’est déroulée en deux phases. Au Moyen-Age, à partir de 1248, le chevet, le chœur, le transept et les trois premières travées de la nef remplacent progressivement la cathédrale romane dont il ne reste en 1350 que la façade. Après une interruption de 500 ans, la vieille façade romane est démolie en 1851 et Viollet-le-Duc et ses successeurs achèvent la cathédrale de 1866 à 1902.

Les évêques fondateurs de la cathédrale gothique Hugues et Guy de la Tour étaient proches du roi Louis IX (Saint Louis) et l’architecte Jean Deschamps à qui on en attribue la construction aurait été formé en Picardie : la cathédrale de Clermont est très influencée par le style gothique de la France du Nord du XIIIe siècle.

On y retrouve les principales caractéristiques du style gothique rayonnant :

  • chœur entouré d’un vaste déambulatoire à chapelles rayonnantes,
  • nef à cinq travées prolongeant le transept et le chœur,
  • élévation à trois étages (deux rangées de hautes arcades de même hauteur séparées par un triforium aveugle),
  • légèreté des piliers étroits où chaque nervure se prolonge jusqu’aux ogives des voûtes attirant irrésistiblement le regard vers le haut,
  • large ouverture à la lumière tamisée par les vitraux des chapelles, les verrières du chœur et les roses du transept.

 

Viollet-le-Duc reprend et achève le projet des architectes du Moyen-Age en construisant au XIXe siècle les deux dernières travées de la nef et le porche en style néogothique du XIIIe.

A l’extérieur, l’architecture du chevet est caractéristique du style attribué à Jean Deschamps :

  • un premier étage (chapelles rayonnantes à pans coupés séparés par les contreforts et déambulatoire) couvert par une terrasse dallée, – un deuxième étage constitué du haut chœur équilibré par des arcs-boutants à double volée,
  • chaque étage est couronné par une balustrade ajourée.

2008_1666

Le toit à la française recouvert de plomb date du XVIe siècle, il a été restauré au XIXe siècle.

La statue de la Vierge au-dessus d’un Arbre de Jessé reproduit à l’identique celle qui a été fondue à la Révolution.

 

 

 

 

Haut de page